Logo Prodeom immobilier Neuf petit Logo Prodeom immobilier Location petit

0

fr
L’IMMOBILIER À MONTPELLIER : UN MARCH...

L’IMMOBILIER À MONTPELLIER : UN MARCHÉ EFFERVESCENT

Publié le 14/02/2020

L’IMMOBILIER À MONTPELLIER : UN MARCHÉ EFFERVESCENT

Actuellement, Montpellier est la septième commune de France. Son climat méditerranéen, son développement économique et sa  richesse culturelle offrent un cadre de vie idéal, qui expliquent cet engouement pour « la Surdouée ». Chaque année, sa population augmente de façon ininterrompue. La ville attire aussi de nombreuses entreprises grâce à son label « French Tech ». Grâce à sa forte croissance économique et démographique, les prix du marché immobilier sont donc en hausse constante à Montpellier.

 

Montpellier, des prix immobiliers  et une évolution démographique en hausses constantes

 

Les professionnels de l’immobilier constatent depuis plusieurs années l’augmentation des prix du marché immobilier, et particulièrement sur les quartiers proche du centre-ville de Montpellier, comme l’Écusson, les Beaux-Arts/Boutonnet, Aiguelongue, Port Marianne ou encore les Aubes. Par exemple, des studios d’une vingtaine de mètres carrés peuvent se vendre à des prix allant jusqu’à 100 000 euros. À Montpellier, le prix du mètre carré devient l’un des plus chers du marché français, on peut atteindre 5 500 € par mètre carré. Avant, le prix moyen du mètre carré était estimé à 2 895 euros. Désormais, les transactions sont de plus en plus élevées dans cette effervescence économique. 

 

Une insuffisance du nombre de logements s’est fait ressentir depuis les années 2000. Victime de son attractivité, le nombre d’habitants ne cesse de se multiplier. Chaque année, la métropole gagne en moyenne plus de 5000 habitants. Par conséquent, Montpellier se voit dans l’obligation de construire toujours plus pour accueillir ses nouveaux Montpelliérains. Du fait de cette forte croissance démographique, d’énormes acquisitions foncières développent la ville vers le sud et la mer. 

 

 

Les nouveaux quartiers de Montpellier

 

Chaque année, des quartiers entiers sortent de terre. La mairie conçoit ces nouveaux quartiers sous forme de Zones d’Aménagement Concertées pour renforcer son offre de logement. Aujourd’hui, une vingtaine de ZAC sont en chantier. Nous pouvons citer celles du quartier Port-Marianne (Parc Marianne, Jacques-Cœur, Richter, Jardins de la Lironde, République), Malbosc ou celles du centre-ville (Saint-Roch, Saint-Charles et Nouveau Saint-Roch). Des milliers de logements sont livrés en 2020, et bien d’autres encore seront bâtis d’ici à 2030. L’émergence des ZAC, Coteaux, les Grisettes, Ovalie ou Pierres-Vives, qui ont métamorphosé le paysage urbain de Montpellier. Le quartier Prés d’Arènes fera aussi peau neuve avec la requalification  complète de sa zone d’activités économique en écoquartier composé de logements d’habitation, dénommé « la Restanque ». Le projet de fusion des universités montpelliéraines en campus « Montpellier-Sud de France » transformera également le quartier Hôpitaux-Facultés.

 

Cependant, le marché locatif reste encore saturé. Malgré les multiples projets des promoteurs immobiliers et l’offre nouvelle en logements de ces dernières années, la ville ne parvient pas encore à loger tous ses habitants. 

 

Des rentabilités attractives

 

Tout au long de la période scolaire, des milliers d’étudiants sont à la recherche d’un logement. D’après le classement annuel établi par le mensuel L’Étudiant, Montpellier détient la troisième place des villes étudiantes les plus attractives de France. Les étudiants du supérieur représentent quasiment 20 % de la population montpelliéraine. Les investisseurs peuvent se positionner sans crainte sur ce marché immobilier. Les rendements dans l’ancien ont un bel avenir, puisqu’ils peuvent aller jusqu’à 6 % bruts sur des studios ou des T1. Évidemment, le quartier Hôpitaux-Facultés connait une forte demande, toutefois on peut ajouter le quartier des Arceaux, Saint-Éloi, Euromédecine, ou encore le secteur près du parc Clemenceau, où les prix du mètre carré peuvent être inférieurs à 3 000 euros/m² sur de l’achat ancien.


En ce qui concerne l’immobilier neuf, les prix avoisinent les 4 000€, voire 5 000 euros le mètre carré (hors parking). Les rendements, entre 3,5 % et 4 %, restent attractifs pour les investisseurs. Les avantages fiscaux proposés, comme le dispositif de la loi Pinel sécurisent également l’investissement immobilier neuf dans les quartiers émergents de Montpellier.

 

Que ce soit sur l’achat immobilier neuf ou ancien, le marché immobilier a définitivement un bel avenir à Montpellier, et cette tendance n’est pas près de s’inverser. 
 

revenir en haut

Nous contacter

Champs obligatoires*

* Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par La Boite Immo pour la gestion de la clientèle/prospects de Prodeom immobilier Neuf. Elles sont conservées jusqu'à demande de suppression et sont destinées à Prodeom immobilier Neuf. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant Prodeom immobilier Neuf. Nous vous informons de l’existence de la liste d'opposition au démarchage téléphonique « Bloctel », sur laquelle vous pouvez vous inscrire ici : https://conso.bloctel.fr/

Afficher le comparateur

comparer