Logo Prodeom immobilier Neuf petit Logo Prodeom immobilier Location petit

0

fr
Immobilier neuf sur Montpellier et en...

Immobilier neuf sur Montpellier et en Languedoc Roussillon , une chute légendaire du nombre de nouveaux programmes

Publié le 10/11/2020

 

 

 

Le Languedoc-Roussillon enregistre une chute record de la promotion immobilière. La mise en vente des logements neufs connait une baisse historique en 2020. Dans de nombreuses villes, aussi bien à Nîmes, Béziers qu’à Montpellier, l’ensemble des promoteurs immobiliers déplore une baisse inédite sur les permis de construire délivrés. 

 

Notre département suit la tendance nationale. Depuis une quinzaine d’années, le nombre de nouveaux biens immobiliers neufs, lancés en commercialisation  n’a jamais été aussi bas. Cette diminution est considérable puisque la Fédération des Promoteurs Immobiliers d’Occitanie-Méditerranée dénonce une baisse de plus de 50 %.

 

La moitié moins de lancements commerciaux 

 

Si l’on compare les chiffres du premier semestre de 2020 et de 2019, on constate que le volume de mises en vente des logements neufs a diminué de moitié. La commercialisation de l’immobilier neuf en Languedoc-Roussillon représente seulement 650 logements en 2020, alors qu’on en comptait le double l’année précédente. Les  mises en ventes  constatées en 2019 sur la même période , s’élevaient à environ 1300  lot, soit une baisse enregistrée de plus de 50% .

 

Conséquences de la crise sanitaire ?

 

Il semblerait que le Coronavirus ne soit pas le seul responsable. Indéniablement, la Covid-19 provoque des dégâts collatéraux sur l’état actuel du marché immobilier, mais nous devons nuancer cet argument. D’après la FPI, il faut reconnaitre que le marché immobilier neuf manque de fonciers pour construire de nouveaux projets immobiliers. 

Tout d’abord, il faut prendre en considération les répercussions des élections municipales sur la promotion immobilière et les sorties de programmes. En effet, ces élections ont considérablement freiné le montage des opérations puisque la majorité des projets d’urbanisme étaient plongés dans une sorte d’inertie. 

Ensuite, il faut noter que cette baisse perdure depuis plusieurs années sur l’ensemble du Languedoc-Roussillon. On constatait déjà que les mises en vente en 2018 étaient supérieures à celles de 2019, qui elles-mêmes sont supérieures à celles de 2020. Autrement dit, le marché immobilier connait un ralentissement, voire un effondrement de nouveaux programmes neufs. En 2019, l’offre « nouvelle » baissaient de moitié par rapport à 2018, ce constat était le même au niveau du département que de la métropole de Montpellier. 

En définitive, les élections municipales, le manque cruel de foncier et les trop nombreux permis de construire, attaqués avec des recours des tiers abusifs, justifient ce phénomène, plutôt que la crise sanitaire que nous traversons. 

 

L’avantage de cette crise sur les prix

 

De facto, l’effondrement de nouveaux programmes  entraine une stabilisation des prix du marché neufs. Ainsi, la moyenne du prix au mètre carré habitable en Languedoc — Roussillon n’a pas évolué entre le premier et le deuxième trimestre de l’année en cours. En 2019, il se situait autour de 3900 € hors stationnement sur la métropole. Aujourd’hui, la hausse des prix se limite à 1 % à Montpellier.

Néanmoins, il faut prendre davantage de recul pour considérer ces chiffres. Rappelons qu’entre 2013 et 2020, on déplorait une hausse de 15 % sur les prix de l’immobilier neuf. Autrement dit, on comptait un surcoût de 655 €/m2 habitable en sept ans. 

Pourvu que cette stabilisation des prix se maintienne grâce à la baisse  de l’offre.

 

Une rentrée timide, mais positive

 

La tendance semble encourageante en cette rentrée 2020. On remarque une légère hausse du nombre de ventes immobilières en août et septembre 2020. Que ce soit du côté des particuliers ou des professionnels de l’immobilier, la courbe semble s’inverser et une reprise post-Covid se dessine doucement.

Le plan de relance de la métropole de Montpellier préconisait une production de 5 000 logements  en « social » par an, cependant l’année 2020 a été marquée par de nombreuses particularités qui font baisser cette estimation à 3 000, voire 3 500 logements maximum (soit 2 000 logements libres et abordables et 1 500 logements sociaux). 

 

La rénovation comme solution

 

La rénovation parait inévitable et nécessaire pour pallier ce manque de production de logements neufs. Comme trop peu de logements apparaissent, le marché ancien semble favorable et plus accessible. 

Pour relancer le marché immobilier neuf, la simplification administrative, la digitalisation et la prolongation des dispositifs de soutien comme la loi Pinel ou le prêt à taux zéro s’avèrent nécessaires. Néanmoins, ils arrivent à échéance en 2021.

 

 

PRODEOM IMMOBILIER NEUF 

 

Courtier en immobilier neuf

Défiscalisation
Transaction et gestion locative  

Parc Club du Millénaire — bâtiment 31
1025 rue Henri Becquerel 34 000 Montpellier 

 

Consultez tous les programmes neufs sur notre site : 

 

www.prodeom-immobilier.com 

revenir en haut

Nous contacter

Champs obligatoires*

* Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par La Boite Immo pour la gestion de la clientèle/prospects de Prodeom immobilier Neuf. Elles sont conservées jusqu'à demande de suppression et sont destinées à Prodeom immobilier Neuf. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant Prodeom immobilier Neuf. Nous vous informons de l’existence de la liste d'opposition au démarchage téléphonique « Bloctel », sur laquelle vous pouvez vous inscrire ici : https://conso.bloctel.fr/

Afficher le comparateur

comparer