Logo Prodeom immobilier Neuf petit Logo Prodeom immobilier Location petit

0

fr
MARCHÉ IMMOBILIER PREMIERE COURONNE D...

MARCHÉ IMMOBILIER PREMIERE COURONNE DE MONTPELLIER : DES PRIX À CONNAÎTRE -2ème partie

Publié le 30/09/2020

MARCHÉ IMMOBILIER, PREMIERE COURONNE DE  MONTPELLIER : DES PRIX À CONNAÎTRE 

 

Clivage entre les beaux quartiers et la périphérie montpelliéraine : le marché immobilier varie considérablement son offre d’un quartier à l’autre. Tandis que les prix s’élèvent sur le marché des beaux quartiers et annoncent même une pénurie de logements dans des quartiers des Beaux-Arts, d’Aiguelongue ou de Boutonnet, d’autres quartiers plus ou moins éloignés du centre-ville et les communes périphériques proposent une offre intéressante et opportune, tout en restant desservis par le tramway.

 

 

 

Le quartier des Grisettes, un marché florissant : des appartements récents de 2 500 € à 3500 €/m2 et des appartements neufs de 3 000 € à 4 000 €/m2

 

Au sud de Montpellier, entre l’avenue du Colonel Pavelet et l’Agriparc du Mas Nouguier, deux ramblas façonnent le quartier des Grisettes. Composé d’habitats collectifs variés, sa conception lui a permis une labellisation écoquartier.

Facile d’accès, ce quartier offre un espace urbain au pied d’un vignoble, où les commerces se multiplient sur les halles animées. La revente d’appartements est permanente dans ce quartier très apprécié des jeunes investisseurs. Couples ou familles peuvent acheter un appartement T3 de 65 m2 aux alentours de 225 000 €, alors qu’un T4 coûtera entre 240 000 € et 280 000 €. Les Grisettes proposent aussi un marché immobilier ancien où des maisons des années 1980 et 1990 se vendent entre 250 000 € et 300 000 €. 

 

 

Jacou, un marché confortable : maisons et appartements anciens de 2 500 € à 3 500 €/m2

 

Au nord de Montpellier, la commune de Jacou bénéficie de tous les services. Écoles et collège sont présents, le lycée d’une commune voisine peut être accessible à une station de tramway. À la fois près de la campagne et de Montpellier, les familles s’installent à Jacou, où un marché de maisons entre 250 000 € et 350 000 € est majoritaire. Créée en 2010, la ZAC de la Draye a densifié Jacou. Aujourd’hui, une maison contemporaine sur la ZAC de la Draye peut se vendre 3 550 €/m². Le marché immobilier de l’ancien propose encore des maisons de 80 à 100 m2 habitables de 250 000 € à 300 000 €. Des programmes neufs sont prévus et se vendent cher. Les terrains à bâtir sont rarissimes et exorbitants, ils peuvent coûtent de 450 à 500 €/m2. La location est difficile, puisqu’il faut compter 1 300 €/mois pour une maison de 95 m2 (4 pièces) avec un terrain de 150 m2. Les terrains à bâtir sont rares et peuvent atteindre 500 €/m2. 

 

 

Pérols, un marché très recherché : maisons et appartements anciens de 2 500 € à 3 800 €/m2 ou des appartements neufs de 3 500 à 4 200 €/m2

 

Placé en première couronne et proche de la mer, Pérols est une commune résidentielle très demandée. Un bien immobilier sans travaux de 100 m2 sur 400 m2 de terrain se vend facilement à plus de 350 000 €. N’ayant pas d’extérieur, les petites maisons du cœur de village sont moins chères et se vendent entre 250 000 et 270 000 €. Le marché immobilier de Pérols est prisé, mais l’offre n’est pas fréquente/est rare. Par conséquent, les prix du marché immobilier grimpent et il faut compter autour de 400 000 € pour une maison de lotissement, plus de 500 000 € pour une belle maison de 120 m2, voire 600 000 € pour un bien plus grand avec 1000 m2 de terrain. 

En comptant 12 €/m2/mois, la location d’une maison reste aussi difficile. Tout aussi convoitée, Lattes est une commune voisine où les prix sont similaires. Il faut également compter 5 000 €/m2 pour un appartement neuf.

 

 

Saint-Jean-De-Védas, un marché exorbitant : maisons et appartements anciens de 2 500 € à 3 500 €/m2 ou des appartements neufs de 3 000 à 4 000 €/m2

 

Rapidement accessible par l’autoroute, la commune de Saint-Jean de Védas est limitrophe de Montpellier et idéalement située. Au fil des années, son attractivité a fait croitre sa démographie à grande vitesse. Saint-Jean de Védas possède plusieurs avantages, mais aussi l’inconvénient de ne pas avoir de lycée. Pour cela, il faut aller à Montpellier en tramway.

Puisqu’un grand appartement coûte plus cher que 500 000 € à Montpellier, une maison sur un terrain de 1 000 m² à Saint-Jean-de-Védas représente un bon compromis. Cependant, les maisons, tant recherchées par les familles, sont très chères. Un bien des années 80 exigeant beaucoup de travaux peut dépasser 350 000 €, autrement il faut se tourner vers les maisons de village sans extérieur. De plus en plus rares, les terrains sont hors de prix et se vendent même au-delà de 600 €/m2.

Lancée en 2015, 4 000 logements neufs collectifs ont été prévus sur la ZAC de Roque-Fraïsse, où les T2 se vendent autour de 165 000 € et les T3 coûtent entre 220 000 et 260 000 € selon les prestations et l’exposition de la résidence. La location d’une maison individuelle peut varier de 1 200 à 1 500 €/mois en fonction de ses prestations. 

revenir en haut

Nous contacter

Champs obligatoires*

* Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par La Boite Immo pour la gestion de la clientèle/prospects de Prodeom immobilier Neuf. Elles sont conservées jusqu'à demande de suppression et sont destinées à Prodeom immobilier Neuf. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant Prodeom immobilier Neuf. Nous vous informons de l’existence de la liste d'opposition au démarchage téléphonique « Bloctel », sur laquelle vous pouvez vous inscrire ici : https://conso.bloctel.fr/

Afficher le comparateur

comparer